Blogues

Laurent


Jour 10 – le 24 août 2016


On attend toujours! Cela me permet de fabriquer mes petits bonhommes; à la dernière minute, en quittant Ateliers Topaz, j’ai ramassé une couette de fils de téléphone. Je me suis dis que cet objet pourrait être utile. Je me suis engagé à faire soit une installation ou une vidéo lors de mon séjour. Installation ce sera.

Cette installation, cet oeuvre artistique, consiste en plusieurs petits bonhommes qui convergent vers le centre, le cœur de l’arbre, le coeur de la vie puisque j’ai trouvé une tranche d’arbre sur laquelle je vais pouvoir les placer.

La tranche d’arbre n’est pas nivelée, une Grand-mère le permet. Elle est la grand-mère Terre. Une roche esprit y sera aussi, celle qui m’a interpellé lors de la visite au moulin. Je dois m’informer si cette interprétation est juste.

Mon oeuvre progresse, son sens devient plus clair, plus raffiné!

Aujourd’hui c’est au gazebo, le point de rencontre avec Claudette Paul. Claudette vient nous parler des tambours, et en jouer aussi. Après sa prestation, j’ai l’occasion de jaser avec elle; elle parle des prophéties, dont une, «les Rainbow People» qui vont unifier tous les peuples de la terre. Cela me fait penser à l’homosexualité, même si il n’y a aucun rapport entre les deux sauf l’arc en ciel. Je demande à Claudette comment est perçu l’homosexualité chez les Premières Nations aujourd’hui et traditionnellement. Aujourd’hui, l’attitude des autochtones a été influencée par les religions qui refusent d’accepter l’homosexualité. Donc souvent mal perçue et pas acceptée par plusieurs membres des Premières Nations. Attitude qu’on retrouve trop souvent d’ailleurs dans  le monde occidental.

Traditionnellement, l’homosexualité était bien acceptée parmi les peuples autochtones. Les homosexuels faisaient partie intégrante de ces communautés. Ils étaient acceptés comme étant  des esprits doubles («two-spirited»); l’esprit de certains hommes était plus féminin et celui de certaines femmes était plus masculin. Cette conversation est celle qui m’a le plus touché, aujourd’hui.

Les chiens sont bien
Les chiens sont bien ici,
tout à fait à l’aise ici.
tout à fait à l’aise.
il y a de la relève, cette jeune fille porte la jupe et viens pour jouer de tamtam.
et, on y voit une certaine  relève: cette jeune fille porte la jupe et vient jouer du tambour comme le veut la tradition!

 

 

 


Photos